Carnet de lecture : How to win friends and influence people

✏️ Écrit le - 2 min de lecture

How to win friends and influence people de Dale Carnegie est un livre qui trainait dans ma liste de lecture depuis bien longtemps. Il faut dire que malgré le fait de le voir recommandé assez régulièrement dans mes lectures/écoutes, j’avais une certaine réticence à l’idée de me plonger dedans.

Soyons clairs, je trouvais (et je trouve toujours) le titre de ce bouquin assez ignoble.

Ce titre reflète pour moi une forme de marketing malsain, basé sur la manipulation plutôt que la transparence. Et en même temps, si ce livre est un best seller depuis plus de 80 ans, c’est forcément que le contenu dedans possède certaines qualités.

J’ai été agréablement surpris de découvrir c’est effectivement le cas.

Je ne sais pas si le titre est volontairement un leurre pour attirer des gens peu scrupuleux, mais l’essence même de ce bouquin n’est justement pas de montrer comment faire plier les autres à notre façon de penser. L’auteur nous invite plutôt à essayer de nous mettre à la place des autres pour comprendre leur point de vue, en nous expliquant par exemple que même les plus grands criminels agissent en pensant faire les choses comme elles doivent être faites, avec un “bon fond” (en tout cas de leur point de vue).

En lisant ce livre au travers d’un prisme managerial, on y retrouve un peu le principe de “Always assume best intentions” dont on parle beaucoup aujourd’hui. On y trouve aussi cette notion d’intérêt sincère pour les autres, qui à mon sens est un pilier du bon management (et un de mes axes de travail perso).

Au lieu de donner une méthode pour influencer les autres, le message de Dale Carnegie peut même parfois être paraphrasé par : “La prochaine fois que tu cherche à convaincre quelqu’un·e qu’il ou elle a tort, commence par te demander si cette personne n’a pas raison et si ce n’est pas toi qui est dans le faux”.

Finalement, How to win friends and influence people s’est avéré être une très bonne lecture que je vous recommande à mon tour, manager ou pas. C’est un bon ouvrage sur les relations humaines et sur la façon de faire avancer les choses dans le respect plutôt que dans le conflit.